A.d.C

 

 

Agnès de Cayeux

travaux/works
publications
textes
parcours
links

 

à quoi tu joues ? - Installation
janvier-février 2016
La Galeru, Fontenay-sous-Bois

Greenland Connect- Installation
2015 mai
in Global Snapshot (exposition)
La Panacée, Montpellier

Vu du ciel - Commissariat Exposition
2015 octobre-décembre
accès)s( octobre-décembre 2015
Centre d'art du Bel Ordinaire, Pau

 

DIALECTOR
programme i.e.
de Chris Marker
Quelques éclairages ici.
et le site de réactivation là

   

Level 7

2006

  Festival Hors Pistes, Centre Georges Pompidou
 
         
    ../level7WWW/level7.mp4    
   
   
         
           
FILM 7 x 2 mn + 16 sec

  présenté au Festival Hors Pistes, 8 octobre 2006 au Centre Pompidou

 

 
 
           

 

Ce que je ne sais pas
Quant à la circulation des images

J'aime regarder les images circuler. Je perçois les pratiques actuelles sur les réseaux comme la préfiguration intelligente et sensible de notre propre évolution. Ce geste banal. Celui de l'amateur précisément qui dépose peu à peu la syntaxe relationnelle à venir - sociale et identitaire.

Nous devons habiter ces zones du réel et nous devons en activer les mouvements d'oscillations. Nous avons la chance de pouvoir vivre cette mutation. Nous devons regarder TF1 comme Chloé Delaume, nous devons traverser ces réseaux comme nos propres territoires réels, si réels. Nous ne pouvons pas aujourd'hui nous abstraire de ceux-ci. Nous menons un combat singulier : celui d'affirmer le fait que nous n'y comprenons rien.

Lorsqu'à partir de cette année 1996, je commence à habiter les réseaux, j'observe et plus précisément sur les chambres de rencontres vidéo-chat, j'observe donc l'autre, l'amateur et note minutieusement ses pratiques. Je mène des expériences avec lui, je suis lui et moi. Et je vois l'autre dans ce geste banal s'emparer des outils et les détourner de leurs fonctionnalités, inventer une grammaire relationnelle, un jeu identitaire, des règles, des fondements, que sais-je ? Je le regarde se définir peu à peu dans ce territoire mouvant comme un être mutant. Ces amateurs-là expriment leurs devenirs, leur mutation - la nôtre - leur manière d'exister ailleurs socialement et intimement. Leur manière d'être lui et lui et moi et tous les autres . Et ceci librement.

Puis, il y a eu ce phénomène des blogs, de cette manière de s'exposer, de se mettre en scène, de se donner à voir, à lire, de cette exhibition radicale des corps et des mots. Un autre jeu identitaire. Une autre circulation des images que j'aime à regarder mais qui me lasse parfois, car je la trouve très narcissique et éloignée des enjeux de ce territoire des réseaux.

Et depuis peu, ces plates-formes comme youtube ou myspace. De cette circulation à outrance des images.

Je ne me lasse pas d'observer certains de leurs acteurs dans ce geste précis du désir de soi et lui et moi. Cette envie-là de l'accessibilité de l'autre à soi me touche parce que je la crois libre. J'espère qu'il s'agit ici d'un instant possible d'expression de soi et moi et lui qui participe de la compréhension de notre nouvelle identité dans ces zones du réel.

Sur ces plates-formes et quant à ce second geste qui consiste à numériser, stocker et proposer à tous et librement des émissions, des discours politiques, des concerts, je le vois comme le geste d'un collectionneur, d'un adolescent, d'une personne engagée souhaitant partager une une obsession, une conviction, une précision. Cet accès libre à l'information me plaît à outrance.

Quant à l'intrusion de channels de publicité sur ces plates-formes pour la vente du premier album de cette jeune starlette Paris Hilton, par exemple, je ne m'y intéresse pas, Cette proposition est outrageusement criante, je ne l'aime pas.

Et puis ce phénomène nommé happy slapping, tant et tant médiatisé. Mais dont il faut parler à outrance sans doute. J'y perçois l'expression d'une grande maîtrise des outils et de la connaissance précise des réseaux par nos gosses. D'un réseau à un autre librement.

Mais il y a ce truc qui m'effraie et que je n'aime pas : la non-circulation des images, des médias. La normalisation des canaux de diffusion des « contenus ». Ces infrastructures naissantes qui opéreront sur un très haut débit, notre future Ville 3.0 ? là où nous ne pourrons plus habiter moi, toi et tous les autres. AdC

   
           
L'EFFONDREMENT A DEJA EU LIEU*  

mailto:adc@agnesdecayeux.fr

2013

Virtual Walden
monde virtuel et littéraire

2013
Base 64
programme de reproduction d'avatars

2013
Le Rêve digital d'Alissa
bande machinée

2012
Les Données dans les nuages
monde virtuel

2011-2013
Greenland Connect
repérage pour un monde virtuel

2011
Beyond California Sex Offenders
clé usb, "pop up"

2066
Alissa
figure féminine, persistante

2007
Justagurl23
récit inspiré de YT

2006
Level7
récit mobiles

20054-2005
In my room
installation en réseau, chambre de lectures, livre et film

2003
I'm just married
écrans connectés

1999
12 notes
écrans connectés

  ce site est propulsé en html via ce Protocole de Transfert de Fichiers non sécurisé
ftp://miaou @2013